Programmes transversaux

Enquêtes Handicap-Santé

Responsables : Nicolas Brouard, INED, Paris; Emmanuelle Cambois, INED, Paris ; Jean-François Ravaud, Cermes, Villejuif

L’IFRH, comme il l’a fait pour l’Enquête HID, s’investit de façon prioritaire sur ce dossier qui représente une composante majeure de sa stratégie scientifique. L’objectif est de fournir certains indicateurs majeurs de suivi des objectifs de santé publique fixés par la loi de 2004, mais aussi d’évaluation des politiques du handicap et de la dépendance, et d’harmoniser les dispositifs statistiques européens en matière de santé (European Core Health Interview Survey d’EuroStat).

Le Handicap de l’enfant

Responsables : Christine Cans, RHEOP, Grenoble ; Vincent Gautheron, CHU St-Etienne ; Monique Kaminski, INSERM, Villejuif

Cet axe transversal a été mis en place pour renforcer la recherche autour du handicap de l’enfant. Il était en effet apparu que peu d’équipes se consacraient à ce domaine de recherche, alors même qu’il existait un potentiel non négligeable, puisque différents travaux concernant le handicap de l’enfant étaient en cours dans des équipes s’intéressant soit à la santé de l’enfant de manière plus générale, soit au handicap des adultes.

Or les handicaps  de l’enfant présentent des spécificités :

  • faible prévalence, mais handicap pour toute la vie,
  • causes fréquemment d’origine pré ou périnatale,
  • évolution rapide des capacités avec l’âge, nécessitant des outils d’évaluation selon l’âge, notamment pour apprécier les limitations d’activité,
  • modalités spécifiques de prise en charge rééducative et médico-sociale,
  • besoins spécifiques en éducation et scolarisation,
  • besoins d’un intermédiaire, à la fois pour la prise en charge et le recueil d’informations, place particulière des parents.

Technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée appliquées aux activités et au handicap

Responsables : Thierry Pozzo, INSERM, Dijon; Evelyne Klinger, Arts et Métiers ParisTech – LAMPA, Angers-Laval

Les technologies de réalité virtuelle ou de réalité augmentée offrent un nouveau paradigme d’interaction Humain – Monde virtuel. Elles permettent une interaction et une immersion dans des conditions de plus en plus diversifiées, se généralisant à des supports utilisés dans la vie quotidienne accessibles à des coûts de plus en plus bas. Les outils allant du « serious game » ou dérivés des plateformes de jeu (console Wii) à des systèmes lourds permettant une immersion multisensorielle (Cave ®) peuvent permettre une exploration multiparamétrique de l’activité, du comportement et de paramètres physiologiques.

Les orientations stratégiques de ce programme transversal porteront sur :

  • L’interface et l’animation des communautés sensibles à ce thème (ST2I, SDV, SHS) dans l’objectif clairement exprimé de favoriser l’émergence de projets de recherche pluridisciplinaires (ANR, UE, …),
  • Le soutien dans l’animation scientifique relative à ce thème (ex, conférence internationale ICDVRAT 2012, à Laval) et la mise en place de collaborations au niveau international,
  • La diffusion et la validation d’outils communs utilisant ces technologies, supportées par la convergence et la diversité des compétences réunies au sein de l’IFR et l’exploration de différentes facettes (de la physiopathologie aux situations de vie) d’un même outil,
  • L’étude de l’impact économique de l’usage de ces outils selon des aspects sanitaires et médicosociaux.