Emploi, Formation professionnelle

L’emploi est l’une des composantes essentielles de la participation des adultes handicapés à notre société. Outre le fait qu’il apporte des revenus permettant, au moins à temps plein, d’échapper à la pauvreté, il constitue l’un des éléments déterminants de l’affiliation et donc un facilitateur pour l’inclusion sociale. Pour autant, c’est un domaine où les situations de handicap s’expriment clairement et trop fréquemment, qu’il s’agisse d’une incapacité ou d’une négligence à adapter les lieux, les postes et les tâches de travail à la singularité des restrictions d’activité présentées par une part non négligeable de la population en âge de travailler. C’est aussi un domaine impacté par l’effet pervers des représentations que se font employeurs, collègues de travail, clients, et même administrations et services sensés les aider à s’insérer professionnellement.

Les progrès réalisés dans la compréhension du processus de production du handicap dans nos sociétés, ont heureusement conduit à admettre la nécessité de combattre ces situations de handicap par une politique vigoureuse. En France, le cœur de la politique d’emploi des personnes handicapées est l’obligation d’emploi de 6% et son corollaire, la reconnaissance administrative de la qualité de travailleur handicapé. Une approche comparable a été adoptée et est appliquée par des pays comme l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne et l’Italie, par exemple. Mais d’autres pays, y compris dans l’Union Européenne, se refusent a faire valoir des incapacités pour accéder à un emploi,  préférant une législation basée sur la non-discrimination, non sans un fort contexte libéral (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Portugal…), tandis que d’autres comptent davantage sur une solidarité plus citoyenne (Suède, Danemark …).

Peut-on comparer l’efficience réciproque de ces politiques nationales, notamment dans la perspective d’une harmonisation que justifierait la libre circulation des travailleurs dans l’Union ?

La signature et la ratification par la France et l’Union de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées, auront également des conséquences sur nos textes et nos pratiques. Qu’en sera-t-il de la spécificité du statut de travailleur handicapé, de celui des travailleurs des ESAT, par exemple ?

L’étude des différentes logiques des politiques à l’œuvre à l’international (soit chez nos voisins, soit au sein des organismes supranationaux)  prend ici une dimension d’urgence.

Expertise

Conseil technique du Conseil Français des personnes handicapées pour les questions européennes (CFHE) sur l’emploi et l’application de la Convention des Nations-Unies relative aux droits des personnes handicapées.

Publications

Ouvrages / Rapports

Velche, D., Ville I., & Ravaud, J.F. (2011). Report on the employment of disabled people in European countries – France. Academic Network of European Disability experts (ANED), Human European Consultancy, Utrecht, the Netherlands, January 2011, 48 p..

Velche, D. (2010). Country Profile, France, Type of social service: Employment services. Study on Social Services of General Interest, Service Contract N° VC 2009/0184, July 2010, 33 p.

Articles récents

Velche, D. (2012). L’emploi des personnes handicapées en Europe : où les politiques adoptées traduisent les différences culturelles. Bulletin scientifique de la MSSH Sciences Sociales et handicap n°4, février 2012, pp 10-15.

Velche, D. (2010). La diversité du travail protégé et assisté en Europe et son avenir. Les Cahiers de l’Actif, « Les ESAT à la croisée des chemins » (197-231).

Velche, D. (2010). Le handicap en France et à l’international. In EN3S (Ed.) La place des travailleurs handicapés, Actes de la journée du 30 mars 2010, Paris (5-12). Saint-Etienne : Ecole Nationale Supérieure de Sécurité Sociale.

Philip, A., & Velche, D. (2010). Présentation du dossier. La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, N° 48, Dossier Formation et insertion professionnelle, Janvier 2010. 7-10.

Velche, D. (2010). Le cursus « Ecole – formation professionnelle – emploi » chez les jeunes handicapés. Efficacité comparative des modèles suivis par quatre pays européens : Italie, Allemagne, Autriche et Espagne. La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, N° 48, Dossier Formation et insertion professionnelle, Janvier 2010. 267-289.

Communications

Velche, D. (2012). L’emploi des personnes handicapées en Europe : où les politiques adoptées traduisent les différences culturelles. Lundi de l’EHESP, le 6 février 2012.

Velche, D. (2012). Approche comparative de l’emploi des personnes en situation de handicap chez quelques-uns de nos voisins européens. IFROSS (Institut de Formation et de Recherche sur les Organisations Sanitaires et Sociales – Université Lyon 3), 5 janvier 2012.

Velche, D. (2011). DURIF (Diplôme Universitaire, Responsable en Ingénierie de Formation), Paris I, 22 juin 2011 : Enjeux et perspectives des politiques en faveur de l’emploi des personnes handicapées, 7 h.).

Velche, D. (2011).Participation à une table ronde portant sur « Les ESAT : un ancrage économique, associatif et territorial » dans le colloque organisé par UNIFAF et l’IFROSS sur le thème « Les ESAT à l’heure de la refondation : nouveaux enjeux économiques, nouvelles dynamiques de métiers et compétences nouvelles » à Lyon, le 15 juin 2011.

Velche, D. (2011). La diversité des politiques visant à promouvoir l’emploi des personnes handicapées au sein de l’Union Européenne. Congrès National de l’UNEA (Union Nationale des Entreprises Adaptées), La Rochelle, 26 mai 2011.
Retour haut de page